Autre

10 faits époustouflants sur le gaspillage alimentaire en Amérique

10 faits époustouflants sur le gaspillage alimentaire en Amérique



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Vous ne croirez pas combien de nourriture est gaspillée chaque année

iStockPhoto/ Thinkstock

Les gens de Sealed Air ont récemment publié les résultats de leur enquête sur le gaspillage alimentaire de 2014, et les chiffres sont étonnants. Alors que la demande mondiale de nourriture a augmenté de façon exponentielle alors que la population des pays en développement monte en flèche, plus d'un tiers de toute la nourriture produite aux États-Unis est tout simplement jetée à la poubelle. Et tandis que les Américains sont de plus en plus conscients du problème du gaspillage alimentaire, un pourcentage choquant d'entre eux refuse d'admettre qu'ils font partie du problème.

10 faits époustouflants sur le gaspillage alimentaire en Amérique

iStockPhoto/ Thinkstock

Les gens de Sealed Air ont récemment publié les résultats de leur enquête sur le gaspillage alimentaire de 2014, et les chiffres sont étonnants. Et tandis que les Américains sont de plus en plus conscients du problème du gaspillage alimentaire, un pourcentage choquant d'entre eux refuse d'admettre qu'ils font partie du problème.

Ce que nous jetons

Chaque année, les Américains jettent plus de 50 millions de tonnes de nourriture. C'est plus de 20 pour cent de toutes les ordures municipales, et le plus grand contributeur à décharges.

Déchets d'eau douce

Nous gaspillons plus de 25 pour cent de notre eau douce et potable. Fermez le robinet lorsque vous êtes brosser tes dents!

Ce que cela nous coûte

Déchets coûte au ménage moyen 2 000 $ par année.

Doublement mauvais

La quantité de nourriture gaspillée par personne a doublé au cours des 40 dernières années.

Combien ça coûte?

160 milliards de dollars de nourriture est gâché aux États-Unis chaque année.

Beaucoup de burritos

160 000 milliards de calories sont gaspillés chaque année.

Avoir faim sans raison

Vision numérique/Thinkstock

La nourriture gaspillée en Amérique chaque année pourrait fournir 3 repas par jour à 172 millions de personnes et soulever 10 fois cette quantité de faim.

Aucune raison de s'inquiéter ?

iStock/Thinkstock

Seulement 34 pour cent des les acheteurs d'épicerie sont préoccupés par le gaspillage alimentaire dans leur propre ménage, mais près de 50 pour cent admettent que les consommateurs font partie du problème.

Reconnaître le problème

iStock/Thinkstock

30 pour cent reconnaissent que leur ménage gaspille plus qu'il ne le devrait. Le pourcentage réel de ceux qui gaspillent de la nourriture est beaucoup plus élevé que cela; 78 pour cent disent qu'ils ont nourriture jetée au cours des 6 derniers mois.

L'emballage n'est pas un déchet

iStock/Thinkstock

Emballage contribue à la conservation des aliments, pas au gaspillage. Près de 90 % des acheteurs pensent que les matériaux d'emballage sont plus nocifs pour l'environnement que les aliments jetés, mais en réalité, l'emballage sous film rétractable d'un concombre peut prolonger sa durée de conservation de près de deux semaines, augmentant considérablement ses chances de ne pas être gaspillé.


10 faits époustouflants sur l'Amérique

Nous vivons et travaillons aux États-Unis, mais que savons-nous vraiment de notre pays ?

Nous vivons et travaillons aux États-Unis, mais que savons-nous vraiment de notre pays ?
Voici 10 faits moins connus sur l'Amérique.

Numéro 10. L'Ohio n'est vraiment devenu un État qu'en 1953. En raison d'un oubli, il n'a pas été officialisé comme il aurait dû l'être plus de cent ans auparavant. Enfin, un membre du Congrès de l'État a demandé qu'il soit approuvé et daté rétroactivement, ce qui a été le cas.

Numéro 9. Certains courriers sont encore livrés via des chevaux et des mules. C'est le seul moyen toujours fiable de le faire parvenir aux résidents de l'Arizona qui vivent au fond du Grand Canyon. La randonnée de haut en bas est longue de 8 miles et est régulièrement effectuée par une équipe de jusqu'à 50 animaux.

Numéro 8. Les Fortune Cookies sont aussi américains que les frites géantes. Malgré leur présence omniprésente dans les restaurants chinois, ils ont vraiment peu, voire rien, à voir avec la Chine. Ils ont été inventés en Californie. Ils sont apparus au début des années 1900 et on pense généralement qu'ils étaient en fait basés sur un dessert japonais.

Numéro 7. Talkeetna, en Alaska, a un chat pour maire. Son nom est Stubbs et il officie dans les affaires de la ville - le peu qu'il y aurait - depuis 1997. Son mandat n'a cependant pas été sans problème.

"Le maire honoraire de Talkeetna, M. Stubbs est en convalescence après une attaque signalée par un chien." [KTVF]

Numéro 6. Numéro 6. Quand Atlanta a été fondée en 1837, elle était simplement appelée « Terminus ». 6 ans plus tard, il a été surclassé à Marthasville, un clin d'œil à la fille d'un précédent gouverneur. Ce nom n'a pas pris non plus et peu de temps après, il a été officiellement incorporé sous le nom d'Atlanta.

Numéro 5. Walmart est vraiment partout. 90% des Américains vivent à moins de 15 minutes d'un magasin, et 96% des résidents du pays peuvent s'y rendre en parcourant 20 miles ou moins.

Numéro 4. Beaucoup de produits fabriqués aux États-Unis sont exportés et certains de ceux qui sont expédiés vers d'autres pays sont surprenants. Le Brésil capte 1,3 milliard de dollars en céréales, tandis qu'environ 470 millions de parfums et cosmétiques vont à l'Australie, et près d'un demi-milliard de déchets alimentaires et de fourrage pour les terres en Indonésie.

Numéro 3. Lorsqu'il s'agit des entreprises les plus admirées au monde, les États-Unis marquent un point. Toutes les 10 premières places sont occupées par des entreprises américaines. En tête de liste figurent Apple, Amazon et Google.

Numéro 2. Les États-Unis sont plus dans la lecture que les gens ne le pensent. Les bibliothèques publiques sont plus nombreuses que les franchises McDonalds de près de 4 000.

Numéro 1. L'anglais n'est pas la langue officielle des États-Unis. En fait, il n'y en a pas. Certaines villes et certains États ont pris des mesures pour en créer un, mais au niveau fédéral, une telle chose n'existe pas.


Gaspillage alimentaire en Amérique en 2021

Avec des employés travaillant à domicile, des étudiants apprenant à distance et des personnes commandant des plats à emporter pour soutenir leurs restaurants locaux, les factures alimentaires ont grimpé en flèche1 alors que les familles passaient plus de temps et prenaient plus de repas à la maison. Aux États-Unis, la flambée des dépenses alimentaires se traduit souvent par davantage de gaspillage alimentaire. Même avant la pandémie, nous avons gaspillé des quantités massives de nourriture chaque jour de l'année.

La nourriture prend plus de place dans les décharges américaines qu'autre chose. 17

Les faits sur le gaspillage alimentaire

Combien de nourriture est gaspillée en Amérique ?

Quelle quantité de nourriture les Américains gaspillent-ils ? Voici quelques pistes de réflexion : alors que le monde gaspille environ 1,4 milliard de tonnes de nourriture2 chaque année, les États-Unis jettent plus de nourriture que tout autre pays au monde : près de 40 millions de tonnes — 80 milliards de livres — chaque année. 3 On estime que cela représente 30 à 40 % de l'ensemble de l'approvisionnement alimentaire des États-Unis, 4 et équivaut à 219 livres de déchets par personne. 5 C'est comme si chaque personne en Amérique jetait plus de 650 pommes de taille moyenne directement à la poubelle - ou plutôt directement dans les décharges, car la plupart des aliments jetés se retrouvent là-bas. En fait, la nourriture est le composant le plus important occupant de l'espace à l'intérieur des décharges américaines, 6 constituant 22 pour cent des déchets solides municipaux (MSW). 7

Dans le monde, nous gaspillons environ 1,4 milliard de tonnes de nourriture chaque année. 15

Pourquoi gaspillons-nous autant de nourriture ?

Avant COVID-19, on estimait que 35 millions de personnes à travers l'Amérique - dont 10 millions d'enfants - souffraient d'insécurité alimentaire. 8 Ce nombre devrait atteindre 50 millions de personnes9 en 2021 en raison de la baisse de l'emploi et des retombées financières de la pandémie. Avec tant de personnes souffrantes qui ont besoin de quantités de nourriture de base, pourquoi les Américains gaspillent-ils autant de leur abondance alimentaire ? Aller au fond des causes du gaspillage alimentaire en Amérique est un défi qui traverse les paysages complexes des disparités socio-économiques, de la confusion et des croyances enracinées, superposées aux comportements et habitudes humains. La détérioration des aliments, qu'elle soit réelle ou perçue, est l'une des principales raisons pour lesquelles les gens jettent de la nourriture. Plus de 80 pour cent10 des Américains jettent des aliments parfaitement bons et consommables simplement parce qu'ils comprennent mal les étiquettes de péremption. Les étiquettes telles que « Vendre avant », « À utiliser avant », « Expire le », « À consommer de préférence avant » ou « À consommer de préférence avant » sont déroutantes pour les gens - et dans un effort pour ne pas risquer le potentiel d'une maladie d'origine alimentaire, ils vont le jeter à la poubelle.

Plus de 80 pour cent des Américains jettent des aliments parfaitement bons parce qu'ils comprennent mal les étiquettes de péremption. 19


Par rapport au reste du monde, la nourriture aux États-Unis est abondante et moins coûteuse, ce qui contribue souvent au sentiment général de ne pas l'apprécier ou de ne pas l'apprécier comme le font les autres communautés du monde entier.

Les Américains sont souvent impulsifs dans leurs achats de nourriture, évaluant de manière irréaliste la quantité de nourriture nécessaire et, par conséquent, achetant plus de nourriture qu'ils n'en ont besoin ou achetant de la nourriture qu'ils ne mangeront pas réellement.

Notre société de plats à emporter n'utilise pas la nourriture dans son intégralité comme le faisaient nos ancêtres. Nous sous-utilisons les restes et jetons les restes de nourriture qui peuvent encore être consommés ou compostés.

Le compostage ne fait pas partie de notre routine de préparation des aliments, nous continuons donc à alimenter le feu en augmentant la taille des décharges américaines.

Les Américains jettent plus de nourriture que tout autre pays, près de 40 millions de tonnes, soit 30 à 40 % de l'approvisionnement alimentaire américain. 16

Changer les lois pour réduire autant de déchets

La bonne nouvelle est que plusieurs États à travers le pays prennent des mesures pour réduire le gaspillage alimentaire et récupérer les aliments. Les législateurs de Californie, du Connecticut, du Massachusetts, de New York, du Rhode Island et du Vermont ont adopté des lois 11 qui limitent la quantité de déchets alimentaires envoyés dans les décharges. La «loi universelle de recyclage» du Vermont est entrée en vigueur en juillet 2020, interdisant complètement les déchets alimentaires. Selon la Vermont Foodbank, à la suite de la nouvelle loi, les dons de nourriture dans tout l'État ont augmenté de 40 pour cent.

Il existe une législation en attente en Californie, au Colorado et au Massachusetts qui établirait des programmes pour financer des programmes de compostage et de collecte des matières organiques du secteur privé.8 En outre, plusieurs États comme le Tennessee et Washington, et des villes comme Los Angeles et Madison, Wisconsin, ont créé des déchets alimentaires. des groupes de travail pour réduire les déchets, créer une éducation et une infrastructure de compostage et éliminer les déchets alimentaires des décharges américaines.

En 2019, le Département de l'assainissement de la ville de New York a étendu ses règles de séparation des matières organiques, proposant que davantage d'entreprises liées à l'alimentation soient tenues de séparer les déchets organiques dans le but de garder près de 100 000 tonnes de nourriture gaspillée hors des décharges chaque année.

Les efforts de la ville et de l'État se répercutent également dans les systèmes scolaires américains – le Maine et le Rhode Island ont tous deux introduit une législation visant à réduire la quantité de déchets alimentaires dans les écoles. Au niveau national, le département américain de l'Agriculture (USDA) et l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) se sont fixé comme objectif en 2015 de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030.

Avant la pandémie, 35 millions de personnes à travers l'Amérique souffraient d'insécurité alimentaire. Ce nombre devrait atteindre 50 millions en 2021. 18

Le gaspillage de nourriture a des répercussions sur l'environnement…

Alors que le mouvement du gaspillage alimentaire à travers l'Amérique prend de l'ampleur, il doit s'accélérer pour aider à s'attaquer à l'un des problèmes les plus urgents de la planète : le changement climatique. Le gaspillage alimentaire a des conséquences environnementales irréversibles : il gaspille l'eau et l'énergie nécessaires à sa production et génère des gaz à effet de serre - 11 % des émissions mondiales - 12 comme le méthane, le dioxyde de carbone et les chlorofluorocarbures, qui contribuent au réchauffement climatique. Les aliments qui se décomposent dans les décharges produisent également une pollution à l'azote, ce qui provoque des proliférations d'algues et des zones mortes. Selon la World Wildlife Federation, la production de nourriture gaspillée aux États-Unis équivaut aux émissions de gaz à effet de serre de 37 millions de voitures. Si les Américains continuent sur la même voie de la perte de nourriture, l'impact environnemental pourrait être désastreux.

…et les retombées économiques aussi

Si réduire l'insécurité alimentaire et sauver la planète ne suffisent pas à inspirer des actions pour réduire le gaspillage alimentaire, une autre bonne raison le sera peut-être : l'argent. Selon l'organisation à but non lucratif Feeding America, les Américains gaspillent plus de 218 milliards de dollars chaque année en nourriture, les produits laitiers étant l'aliment que nous jetons le plus. La famille américaine moyenne de quatre personnes jette 1 600 $ par an en produits. 10 Multipliez cela par les 18 années typiques qu'un enfant vit à la maison et vous pourriez facilement payer pour une année de scolarité dans n'importe quel nombre de collèges ou d'universités privés américains.

Le gaspillage alimentaire contribue à 11 pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre. 20

Résoudre le problème de plus en plus croissant du gaspillage alimentaire nécessite des solutions en amont qui creusent profondément à la racine du problème. La racine est complexe et multiforme, les déchets provenant d'abord des foyers américains (43 %) et des restaurants, épiceries et entreprises de restauration (40 %), où les gens jettent de la nourriture, suivis des fermes (16 %) et des fabricants (2 % ), où trop de nourriture est produite. 13

Affronter les déchets et résoudre le problème à la maison

Alors comment lutter contre le gaspillage alimentaire en Amérique ? Le défi n'est pas de produire moins de nourriture, mais de moins gaspiller dans le processus. Voici comment nous pouvons commencer :

N'interprétez pas mal les étiquettes de péremption sur les aliments qui sont parfaitement bons à manger.

La Grocery Manufacturers Association, le Food Marketing Institute et l'Université Harvard ont combiné leurs efforts pour rationaliser les étiquettes de péremption concernant la qualité et la sécurité des aliments. Deux phrases simplifient la façon dont vous pouvez dire ce qui est encore bon à consommer : MEILLEUR SI UTILISÉ PAR décrit la qualité « lorsque le produit peut ne pas avoir le goût ou les performances attendus, mais qu'il peut être consommé en toute sécurité »

UTILISER PAR s'applique aux « quelques produits hautement périssables et/ou présentant des problèmes de sécurité alimentaire au fil du temps ». 14

Apprenez à composter pour éviter que les déchets alimentaires ne se retrouvent dans les décharges et que la quantité de gaz à effet de serre n'augmente.

Congelez des aliments qui ne peuvent pas être consommés immédiatement, mais qui pourraient être consommés à une date ultérieure.

Partagez la richesse.

Donnez de la nourriture aux garde-manger ou livrez les restes aux personnes qui pourraient en avoir besoin. Planifiez vos repas et faites des listes d'épicerie délibérées. Les fruits et légumes avec des imperfections et des défauts ont toujours le même goût et représentent généralement une fraction du coût. En plus d'économiser de la nourriture, vous économiserez de l'argent à long terme. Adoptez les produits imparfaits.

Planifiez vos repas et faites des listes d'épicerie délibérées.

Les fruits et légumes avec des imperfections et des défauts ont toujours le même goût et représentent généralement une fraction du coût. En plus d'économiser de la nourriture, vous économiserez de l'argent à long terme. Adoptez les produits imparfaits.

Réduire les déchets dans les restaurants américains

Selon le Bureau of Labor Statistics, le ménage américain moyen dépense plus de 3 000 $ par an pour manger au restaurant. Cela nécessite non seulement une quantité étonnante d'emballages et d'ustensiles en plastique, mais cela produit également beaucoup de nourriture gaspillée. L'industrie de la restauration dépense environ 162 milliards de dollars chaque année en coûts liés au gaspillage de nourriture. 12 Les pionniers de l'industrie du recyclage font de grands progrès, mais nous pouvons encore faire plus pour progresser.

Soyez réfléchi et réfléchi lorsque vous mangez au restaurant.

Reconnaissez que la taille des portions diffère et ne commandez que ce que vous savez être mangé. Si vous vous retrouvez avec des restes de nourriture - et cela arrive souvent avec les énormes portions de nourriture américaine d'aujourd'hui - ramenez-les à la maison pour les partager avec quelqu'un d'autre ou pour en profiter pour un autre repas le lendemain.

Si vous voulez vraiment être respectueux de l'environnement, apportez vos propres contenants pour rapporter les restes de nourriture à la maison. Vous contribuerez à réduire les 150 millions de tonnes de plastique à usage unique que nous utilisons – et jetons – chaque année. 13

Reconsidérez le modèle de restaurant de style buffet « à volonté » et l'état d'esprit.

Cela incite les gens à sortir plus de nourriture qu'ils ne peuvent en manger, et cette nourriture est presque toujours jetée sans réfléchir après avoir empilé une assiette pleine.

Suivez un modèle global.

Certains pays du monde sont en avance sur l'Amérique en matière de gestion des déchets alimentaires. La France, par exemple, exige des restaurants qu'ils donnent des aliments qui risquent d'être jetés, mais qui sont toujours sains à manger. Les villes suédoises utilisent les déchets alimentaires pour créer du carburant afin d'alimenter les transports publics en bus. Au Danemark, vous pouvez utiliser une application pour trouver des restaurants et des boulangeries sur le point de fermer et acheter leur nourriture restante à une fraction du coût.

Réduire le gaspillage alimentaire dans les entreprises commerciales

En ce qui concerne le gaspillage alimentaire, les ménages et les restaurants ne sont pas les seuls contributeurs, les entreprises commerciales ajoutent également au problème croissant.

Heureusement, de nombreuses entreprises en prennent note. Les entreprises innovent de nouvelles façons d'utiliser les déchets alimentaires comme ingrédients pour d'autres produits, mettent en place des plans de dons alimentaires ou mettent en œuvre des programmes de compostage commercial.

The Real Dill, une entreprise de cornichons basée à Denver, a créé un mélange Bloody Mary à partir de l'eau de concombre utilisée pour fabriquer leurs cornichons populaires. Aujourd'hui, le mélange est plus connu que les cornichons - et l'entreprise a une empreinte environnementale encore plus faible. De même, Wtrmln Wtr est une entreprise qui prend des pastèques qui seraient normalement jetées – et finiraient par être mises en décharge – et crée un jus à partir des melons. Les entreprises ne se contentent pas de créer des produits alimentaires et des boissons - certaines prennent les déchets alimentaires des entreprises et les transforment en de nouveaux produits, comme Ambrosia qui transforme les déchets organiques en un spray nettoyant appelé Veles.

Les entreprises innovent de nouvelles façons d'utiliser les déchets alimentaires comme ingrédients pour d'autres produits, mettent en place des plans de dons alimentaires ou mettent en œuvre des programmes de compostage commercial.

Transformer des aliments qui seraient autrement gaspillés en un produit recyclé n'est qu'un moyen par lequel les entreprises commerciales peuvent réduire le gaspillage alimentaire. Il existe des opportunités pour les entreprises commerciales de faire don de nourriture inutilisée comme l'a fait Sodexo - en faisant don de toute la nourriture non consommée aux communautés locales dans le besoin. Ce sont tous des programmes qui soutiennent le Food Recovery Challenge (FRC) de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), qui demande aux organisations et aux entreprises de « s'engager à améliorer leurs pratiques de gestion durable des aliments et à rendre compte de leurs résultats ». Enfin, les entreprises peuvent également travailler avec leur transporteur partenaire pour mettre en place des programmes garantissant que leurs matières organiques sont compostées plutôt que envoyées en décharge.

Semblable à la façon dont nous pouvons prévenir le gaspillage alimentaire à la maison, il s'agit de s'assurer de ne pas acheter trop de nourriture, de réacheminer (ou de donner) des aliments inutilisés qui seraient autrement gaspillés et de mettre en place des programmes de compostage pour les restes de nourriture qui finiraient en décharge.

La nourriture est gaspillée tout au long de la chaîne d'approvisionnement

Agriculture Gaspillage Alimentaire

Environ 30 à 40 pour cent des aliments que les agriculteurs du monde entier produisent ne sont jamais consommés. 21

Entre 21 et 33 pour cent de l'eau utilisée dans les fermes américaines est gaspillée. 22

Les pertes alimentaires au niveau de l'exploitation dépendent de nombreuses variables incontrôlables, notamment le type et la qualité de la récolte, le prix du marché et la demande des consommateurs.

S'il n'y a pas de marché pour une culture particulière, il est préférable pour l'environnement que les fermes retournent les cultures dans la terre et subissent une perte avant de récolter et d'emballer les aliments pour entrer dans la chaîne d'approvisionnement. Si la récolte retourne dans la terre, cela aidera à produire un meilleur sol pour les récoltes futures, mais si la nourriture n'est pas consommée, elle finira le plus souvent dans une décharge libérant des gaz à effet de serre.

Fabrication de déchets alimentaires

L'erreur humaine, y compris le manque de procédures opérationnelles standard et une mauvaise formation, est la principale cause de gaspillage alimentaire au niveau de la fabrication, représentant plus de 10 pour cent des déchets alimentaires.

Les aliments associés à une allergie alimentaire, tels que les arachides ou le gluten, sont souvent gaspillés en raison des chaînes de fabrication qui doivent être exécutées plusieurs fois pour produire un produit sans allergène.

Le développement de nouveaux produits crée des déchets alimentaires en raison des processus de production que les fabricants doivent suivre pour coordonner les volumes et la qualité des produits. Déchets alimentaires des épiceries Environ 30 pour cent des aliments dans les épiceries américaines sont jetés.23 Les magasins de détail américains génèrent environ 16 milliards de livres de déchets alimentaires chaque année. 24 Les aliments gaspillés dans le secteur de la vente au détail sont évalués à environ deux fois le montant des bénéfices des ventes d'aliments. 25

Épicerie Déchets Alimentaires

Environ 30 pour cent de la nourriture dans les épiceries américaines est jetée. 23 magasins de détail américains génèrent environ 16 milliards de livres de déchets alimentaires chaque année. 24 Les aliments gaspillés dans le secteur de la vente au détail sont évalués à environ deux fois le montant des bénéfices des ventes d'aliments. 25

Qu'est-ce que la hiérarchie de récupération des déchets alimentaires ?

Il existe de nombreuses façons de réduire le gaspillage alimentaire aux États-Unis et dans le monde - et grâce à la hiérarchie de récupération des aliments développée par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), nous avons un système à plusieurs niveaux qui donne la priorité à la prévention puis au détournement des aliments gaspillés. Créés comme une pyramide inversée, les niveaux supérieurs de la Hiérarchie sont les plus favorables, s'écoulant jusqu'au dernier stade des déchets envoyés aux décharges. Voici comment se déroule la Hiérarchie :

1. Réduction à la source

Cela revient à la simple leçon de « ne prenez que ce dont vous avez besoin ». Si nous achetons et créons moins de nourriture, nous en jetterons moins. Il s'agit simplement de réduire les déchets en ne les créant pas en premier lieu.

2. Nourrir les personnes affamées

Une grande partie de la nourriture que nous jetons est parfaitement comestible. Avec 50 millions de personnes qui devraient souffrir d'insécurité alimentaire rien qu'en 2021, c'est inacceptable. Les banques alimentaires et les refuges à travers le pays accueilleraient favorablement la nourriture que de nombreux Américains jettent.

3. Nourrir les animaux

Les humains ne sont pas les seuls à avoir besoin d'être nourris, nos animaux aussi ont besoin de nourriture. Ces restes de nourriture que nous jetons après le dîner chaque soir – qui finiront sûrement dans une décharge – peuvent être conservés pour nourrir les animaux de la ferme, évitant ainsi de jeter inutilement plus de déchets alimentaires.

4. Utilisations industrielles

Saviez-vous qu'une partie de la nourriture que vous jetez peut être utilisée pour créer du biocarburant et des bioproduits qui pourraient alimenter votre voiture ? La terre a fourni une énergie alternative sous forme de soleil et de vent. Pourquoi notre nourriture ne devrait-elle pas être une autre façon de s'approvisionner en énergie ?

5. Compostage

Au bas de la hiérarchie de récupération des déchets alimentaires se trouve quelque chose que chaque personne est capable de faire : composter ses déchets alimentaires. Le compostage empêche non seulement vos déchets alimentaires d'entrer dans une décharge (et de créer encore plus de gaz à effet de serre), mais améliore également la qualité du sol et de l'eau qui, à son tour, aide les futures cultures à pousser.

6. Enfouissement/Incinération

C'est le bas de la hiérarchie des déchets alimentaires - et le dernier recours ultime pour les déchets que nous produisons. Éviter ce niveau commence par chacun d'entre nous, en empêchant le gaspillage au sommet du niveau - là où il provient et où nous pouvons prendre différentes décisions sur la quantité que nous prenons, achetons et créons.


Vous avez maintenant réalisé que ce problème est beaucoup plus vaste et mérite plus d'attention qu'une simple lecture de blog. Avec ces faits de pollution des océans à l'esprit, je vous mets au défi de faire quelque chose aujourd'hui.

Nous sommes tous responsables de ce gâchis, et il faudra tous de nous pour aider à le nettoyer.

Voici comment vous pouvez vous impliquer pour réduire la pollution marine :

  • Chaque fois que vous voyez des déchets, peu importe ce que c'est, ramassez-les et jetez-les correctement.
  • N'oubliez pas : réduisez, réutilisez, recyclez. Réduisez votre utilisation de plastiques à usage unique. Réutilisez les emballages en plastique autant de fois que vous le pouvez. Recycler plutôt que jeter.
  • Évitez les produits avec un emballage excessif.
  • Apportez un sac réutilisable pour faire vos courses (c.-à-d. épicerie, magasins de détail, etc.)
  • Si vous devez acheter/utiliser un produit qui contient un support en plastique « six-pack », assurez-vous de le couper avant de le jeter. Dans l'océan, ces anneaux s'étendent, souvent emmêlant ou étouffant la faune.
  • Éduquez ceux qui vous entourent et n'ayez pas peur de dire des ordures à vos amis et à votre famille. Les gens ne peuvent pas changer ce qu'ils ne connaissent pas, alors aidez à passer le mot.

La pollution des océans n'est que la pointe de l'iceberg. Découvrez comment Rubicon travaille avec des organisations du monde entier pour transformer la façon dont le monde traite les déchets dans son premier rapport ESG annuel. Et si vous êtes un propriétaire d'entreprise qui cherche à passer moins de temps sur les ordures et plus sur votre entreprise, les services de reporting sur la durabilité de Rubicon peuvent vous convenir.

Drew Brucker est Senior Manager de Brand & Digital chez Rubicon. Pour rester en avance sur les annonces de nouveaux partenariats et collaborations de Rubicon dans le monde, assurez-vous de nous suivre sur LinkedIn, Facebook et Twitter, ou contactez-nous dès aujourd'hui.


20 faits sur le gaspillage alimentaire

La Journée mondiale de l'alimentation a lieu le 16 octobre. En ce jour, nous reconnaissons l'importance d'assurer un approvisionnement alimentaire mondial durable, qui sera de plus en plus menacé à mesure que les températures mondiales augmentent. Nous devons également être plus attentifs à l'immense quantité de nourriture que nous gaspillons. Le gaspillage alimentaire est un problème omniprésent dans le monde entier, pas seulement dans les pays développés. Actuellement, plus de 800 millions de personnes souffrent de malnutrition sévère, une pensée choquante alors qu'un tiers de toute la nourriture destinée à la consommation humaine est gaspillée ou perdue. Le gaspillage alimentaire affecte négativement l'environnement, l'économie, la sécurité alimentaire et la nutrition. Réussir à résoudre ce problème reste un grand défi pour les années à venir. Voici 20 faits sur le gaspillage alimentaire que vous devez savoir.

  1. Environ un tiers de la nourriture produite et destinée à la consommation humaine chaque année - environ 1,3 milliard de tonnes et évalué à 1 000 milliards de dollars - est gaspillé ou perdu. C'est suffisant pour nourrir 3 milliards de personnes.
  2. L'eau utilisée pour produire la nourriture gaspillée pourrait être utilisée par 9 milliards de personnes à environ 200 litres par personne et par jour.
  3. La nourriture actuellement gaspillée en Europe pourrait nourrir 200 millions de personnes, en Amérique latine 300 millions de personnes et en Afrique 300 millions de personnes.
  4. Les déchets annuels par habitant des consommateurs se situent entre 95 et 115 kg par an pour les Européens et les Nord-Américains, tandis qu'en Asie du Sud et du Sud-Est, ils sont de 6 à 11 kg.
  5. Les pertes et gaspillages alimentaires représentent environ 4,4 gigatonnes d'émissions de gaz à effet de serre par an.
  6. Si la perte de nourriture était un pays, ce serait le troisième émetteur de gaz à effet de serre, derrière la Chine et les États-Unis.
  7. Les pays développés et les pays en développement gaspillent ou perdent à peu près la même quantité de nourriture chaque année, à 670 et 630 millions de tonnes respectivement. Environ 88 millions de tonnes se trouvent dans la seule UE.
  8. En les ventilant par groupe alimentaire, les pertes et gaspillages par an sont d'environ 30 % pour les céréales, 40 à 50 % pour les tubercules et les fruits et légumes, 20 % pour les oléagineux et la viande et les produits laitiers et 35 % pour le poisson.
  9. Si 25% de la nourriture actuellement perdue ou gaspillée dans le monde était économisée, cela suffirait à nourrir 870 millions de personnes dans le monde.
  10. D'ici le milieu du siècle, la population mondiale atteindra 9 milliards de personnes. D'ici là, la production alimentaire doit être augmentée de 70 % pour répondre à cette demande.
  11. Les pertes alimentaires se traduisent par une perte de revenus pour les agriculteurs et des prix plus élevés pour les consommateurs, ce qui nous incite économiquement à réduire le gaspillage alimentaire.
  12. Dans les pays en développement, 40 % des pertes surviennent aux stades post-récolte et de transformation, tandis que dans les pays développés, plus de 40 % des pertes surviennent au niveau de la vente au détail et des consommateurs.
  13. Au niveau de la vente au détail, de grandes quantités de nourriture sont gaspillées à cause des normes de qualité qui mettent trop l'accent sur l'apparence - en fait, la moitié de tous les produits sont jetés aux États-Unis parce qu'il est jugé trop « moche » à manger, cela équivaut à 60 millions de tonnes de fruits et légumes.
  14. Les objectifs de développement durable de l'ONU comprennent l'engagement de réduire de moitié le gaspillage alimentaire mondial par habitant au niveau de la vente au détail et des consommateurs et de réduire les pertes alimentaires le long des chaînes de production et d'approvisionnement, y compris les pertes après récolte. de l'approvisionnement mondial en eau douce est utilisé pour produire des aliments qui ne sont jamais consommés.
  15. Les promotions dans les supermarchés peuvent entraîner plus de gaspillage alimentaire. Nous pouvons acheter plus de nourriture dont nous n'avons pas nécessairement besoin si nous pensons en avoir plus pour notre argent.
  16. Selon une enquête menée par Respect Food, 63% des personnes ne connaissent pas la différence entre les dates « à consommer avant » et « à consommer de préférence avant ». Les aliments avec des dates de péremption sont périssables et doivent être consommés avant la date indiquée. Les aliments avec des dates « meilleur avant » peuvent être consommés après la date donnée, mais ils ne seront pas de leur meilleure qualité.
  17. Les cultures ne sont parfois pas récoltées parce qu'elles ne répondent pas à la qualité des supermarchés, qui est souvent déterminée par l'apparence.
  18. En Europe, 40 à 60% des poissons pêchés sont rejetés car ils ne répondent pas aux normes de qualité des supermarchés.
  19. Aux États-Unis, les déchets organiques sont la principale source d'émissions de méthane.

Ces faits nous disent que nous devons réduire la quantité de déchets alimentaires que nous produisons ou à tout le moins, apprendre à réutiliser les restes de nourriture pour nourrir les humains et les animaux ou pour produire de l'énergie et du compost afin de fermer les cycles des nutriments. Nous espérons que ces faits sur le gaspillage alimentaire vous ont inspiré à repenser vos habitudes de consommation !


Alors qu'il existe aujourd'hui 4 variétés principales de cacao cultivées dans le monde - Criollo, Forastero, Trinitario et Nacional - Criollo et Forestero sont les deux plus courantes. Le Criollo est le cacao "original", originaire du Mexique et d'Amérique centrale, et est très prisé pour sa qualité globale et son incroyable richesse et profondeur de saveur. (Vous feriez mieux de croire que c'est ce que nous utilisons dans tous les chocolats Rawmio !)

Les huiles naturelles du chocolat (beurre de cacao !) ont un point de fusion très distinctif et unique - 93 degrés F, juste en dessous de la température normale du corps humain. C'est pourquoi le chocolat est généralement solide dans votre main, mais commencera à fondre dès qu'il entrera dans votre bouche. Le bonheur est réel.


10 faits époustouflants sur Google

Avec 60 milliards de dollars de revenus et avec une moyenne de 40 000 requêtes de recherche exécutées sur le site chaque seconde, Google est sans aucun doute une entreprise très prospère. Néanmoins, comme tous les géants du monde des affaires, Google a commencé humblement avec les fondateurs Sergey Brin et Larry Page, alors doctorants à l'Université de Stanford, dans le but d'« organiser l'information du monde ». Ce qui a commencé comme un projet de recherche s'est ensuite transformé en toutes sortes de services liés à Internet et a levé des fonds qui ont permis à l'entreprise d'obtenir des dizaines d'autres entreprises. Certains d'entre eux sont YouTube, Keyhole, DoubleClick, Inc. (actuellement « Google Earth ») et GrandCentral (maintenant « Google Voice »), entre autres. Et il n'est pas surprenant que l'entreprise soit devenue si grande que de nombreux faits à son sujet ont été cachés dans sa propre avalanche d'informations.
Vous trouverez ci-dessous dix faits intéressants sur Google dont la plupart des gens n'ont aucune idée :

10. Google tire son nom d'une faute de frappe.


Google est si largement utilisé que son nom a été considéré comme un verbe, ce qui signifie « rechercher des informations sur Internet à l'aide du moteur de recherche Google ». Mais ce nom a vraiment été conceptualisé en 1996 par accident. David Koller de l'Université de Stanford a déclaré que plusieurs pionniers de Google, dont les fondateurs Sergey Brin et Larry Page, parlaient de nouveaux noms possibles pour la technologie de recherche en rapide amélioration sur laquelle ils travaillaient. « Googolplex » (10100) a été suggéré par Sean Anderson afin de faire allusion à la grande quantité de données que le moteur de recherche prendrait en charge, et Page a suggéré d'utiliser la forme abrégée « googol ». Anderson a ensuite fait une recherche pour voir si le mot était toujours disponible sur le registre des noms de domaine Internet, mais il a accidentellement écrit « google.com ». Cette erreur s'est avérée fortuite car Page aimait le nom, et après quelques heures, les fondateurs avaient enregistré "Google".

9. Google a été condamné à payer une femme pour une image Street View qui montrait une partie de son décolleté.


Des millions d'internautes ont utilisé Google Street View pour voir des vues larges de nombreuses rues du monde grâce au réseau de caméras fixes et mobiles de l'entreprise. Nonetheless, in October of 2014, a court in Montreal ruled that Google had to pay a woman for catching her in a image with “part of her breast exposed.” Street View cameras took a picture of Mary Pia Grillo, sitting in front of her house and was slightly leaning forward thus exposing her cleavage. From Grillo’s point of the story, she suffered from depression since her coworkers found the image and mocked her for it. Nevertheless, the court ordered Google to pay $2,250 to Grillo for violating her privacy rights, which the judge ruled Grillo hadn’t surrendered solely by being in a place where others could see her.

8. The company owns several domains that are common misspellings of “Google”.


This may look like they are trying to corner the market too far, however, the company really has a good reasons to purchase domains that are common misspellings of its name. After all “Google” is one of the most misspelled words in the search history. For instance, the most common misspelling, that is “Googel”, has more than 5,000,000 searches every month. And by purchasing the domain and redirecting the hits to “Google.com”, the comapny makes sure that errant typers end up on the intended site. In fact, Google even owns the numerical equivalent of its name, “466453. And just to be sure, the company has bought the domains of common misspellings of its other products such as “googel earh”, “googel maps”. “googel adsense”, and “googel translate”.

7. Google has launched a high altitude balloon project, which envisions worldwide Internet access.


While a lot are fast to put the label “The Age of the Internet,” in this era, the truth is that over two-thirds of the world’s population has not yet enjoyed ready access to World Wide Web. Enter Google with “Project Loon” that its goal is to launch a network of balloons that travel on the edge of space to make to possible for anyone to access internet as long as they are within range. To be more specific, each balloon can provide of larger than 1,000 kilometers with Internet service. In fact, the project successfully conducted an experimental launch of 30 balloons in New Zealand on June of 2013. Then after some time, on June 2014, Goggle had the ability to provide LTE internet access to select testers in Brazil.

6. Google provides its employees with the most amazing perks


Google has been named by Fortune as “The Best Company to Work For” for five years in the previous eight years, which includes 2014, and that should not comes as a surprise for those who know the perks that the company gives to its employees. Eric Schmidt, Google Executive Chairman, explains why the company tries its best to make sure its employees are happy:

The goal is to strip away everything that gets in our employees’ way. Let’s face it: programmers want to program, they don’t want to do their laundry. So we make it easy for them to do both.

If they want to fulfil the goal, Google pays its employees an average of $100,000 every year. In addition to salary, “googlers” (as Google employees are called) are able to enjoy having on-site doctors, eating three free, full meals and unlimited snacks daily, being allowed to bring their pets to work, getting free haircuts, earning achievement-based free massages, and leaving their toddlers in free on-site daycares, and many others.

5. The Google corporate headquarters is a spectacle itself


The company’s corporate headquarters, dubbed “The Googleplex” ( no doubt on the play on term “googleplex”), is really a sight to behold. Found in the Mountain View, Santa Clara County in California, once the company completes the 1.1 million square foot Bay View addition in 2015, it will be laying on 3.1 million square feet of property. However, even as the large expansion is yet to be finished, the site already shows dozens of noteworthy features, like a full T-Rex replica named “Stan” (with plastic pink flamingos strewn around it), a sculpture garden with famous key figures, the company’s own garden of vegetables named “The Google Garden,” and a lobby wall projection that shows what searches are being typed into Google from all over the globe in real time.

4. The first Goggle storage was encased in Lego and had a storage capacity of only 40GB.


Yes, only 40GB, the modern iphone has more storage capacity than it. This first Google storage, which can now be viewed at the Octagon of the new Jen-Hsun Huang Engineering Center, which was seen as a super machine at the time in spite of only containing only ten 4-GB disk drives. It algorithms were made on a couple of computers provided by a special project at Stanford University and was made to allow the system to crawl the web to get its one of a kind link structure. Quite amusingly, the housing for the disk drives was created out of Lego blocks since the structure was easily expandable if they had to add more storage. Also, the machine demonstrates that even in its prime days, Google had a sense of humor as min-figures, also created out of Lego, were added as decor on top of the housing.

3. Google employs goats to keep its fields neat


Google is proud of going green whenever they can, and the company really took a step to achieve that through hiring goats to keep the turf around Googleplex looking tidy and neat. To be more specific, Google contracted California Grazing to bring in a herd of 200 goats (and a goat-herder border collie) to trim down the weeds and scrublands at its Mountain view complex, a move seen as greener than using petrol mowers. On average, the goats stay for a week at a time at the Googleplex, and they leave the area looking as if it had been professionally groomed. “It costs us about the same as mowing, and goats are a lot cuter to watch than lawnmowers,” was the explanation given by Dan Hoffman, Google’s Director of real Estate and Workplace Services.

2. Google’s formal corporate motto is “Don’t be evil.”


The most popular story about how Google’s corporate motto became “Don’t be evil” says that Google employee Paul Butcheit suggested it at a 2000 or 2001 meeting about corporate values. Butcheit later explained that the slogan was “a bit of jab at a lot of the other companies,” especially their competitors, who Google saw that they were “exploiting their users to some extent.” But the motto has been used by critics as an attacking point. For instance, in 2012, when Google announced that they would no longer be maintaining a strict separation between advertising and search results, Microsoft, its competitor, charged that Google had left the spirit of its slogan.

1. The Google search bar can be used as more than just a means of conducting searches


It obvious that Google’s search bar is normally a way of carrying out searches, but Google designers have added in lots of other features that go from the amusingly useful to utterly silly. For instance, if you type into the google bar equations, Google search provides a calculator to users that give the answer to the problem. Meanwhile, writing in “[food]” vs. “[food>” (for example, rice vs bread) shows a relevant nutrition comparison table. There is also the “define: word”, feature which makes Google an online dictionary. Of course, with the playful feature of the company, the designers have added a couple of crazy features: typing in “tilt”, “do barrel roll,” and “google in [year]” bring up entertaining effects, while writing in “zerg rush” or do an image search of “atari breakout” gives users the power to waste more than just a couple of minutes of idle time.


Key figures

The most important key figures provide you with a compact summary of the topic of "Food Shopping Behavior" and take you straight to the corresponding statistics.

Grocery Shopping Online

U.S. online grocery sales 2018-2023

E-commerce food & bev industry penetration pre and post pandemic U.S. 2000-2025

Top online grocery retailers among U.S. consumers 2018

Food Expenditure

U.S. household food expenditure on average 2000-2019

Average annual food at-home expenditure of U.S. households 2000-2019

Grocery shopping: U.S. consumers' expenditure per week 2006-2019

In store shopping

How grocery buyers react to a slow checkout experience U.S. 2018

Most visited stores for grocery shopping in the U.S. 2019

Important in-store grocery attributes to U.S. consumers 2019

Purchase decision making

Factors influencing food purchase among consumers in the U.S. 2018

Product labels that appeal to U.S. consumers 2018

U.S. consumer willingness to pay more for added benefits in food by generation 2018


Top 10 Mind blowing facts about guinea pigs

Guinea pigs are South American rodents that have no tails. Many people assume that these animals belong to the family of pigs, but it is not so. Guinea pigs are domesticated species, and they have been used as home pets or pocket pets, just like Chinchillas ou Sugar gliders, from as early as 16 th century onwards. Read on to know more about the top 10 facts about guinea pigs, to be better informed about these pets and care for them in the best possible way.

Best Guinea Pigs guide for beginners.

Discover the top secrets about how to take good care of your new pet guinea pig.
Guinea Pigs (Complete Pet Owner’s Manuals).

10- Guinea pig origin

Guinea pigs are actually neither pigs nor are they from Guinea as people think. They are originally coming from the Andes Mountains in South America. They belong to the rodent family, but their body structure is far fatter and stouter than the usual rodents. Their physical structure is quite similar to pigs, which is why they are named as guinea pigs.

9- Guinea pig Cage and bedding

Guinea pigs are pets that love to roam around freely. They need a lot of space to remain active. You have to remember that they need cages that are far bigger than what you would usually buy for other rodent pets. When you buy cages from a pet store or online, you should specifically choose the ones that are designed for guinea pigs, so that you can be assured of getting a cage that is big enough for your pets.

Fleece and paper-based beddings are great choices when you are looking for a comfortable bed for your pets. In the earlier days, wood shavings were used as bedding options, but veterinarians have confirmed that these cedar and other wood shavings can cause a lot of damage to the pets. Therefore, now, fleece is the most popular guinea-pig bedding material used by many pet owners. They urinate and excrete a lot. Therefore, they need material that absorbs the waste well. You can also wash the fleece bedding easily.

8- Guinea pig Popcorning

Have you seen your guinea pigs hop up and down with a lot of excitement? As a new pet owner, you might be surprised and worried to see this behavior from your pets. However, rest assured knowing that this is not a cause of concern at all. Guinea pigs keep jumping up and down many times, only when they are happy about something. Closely observe their actions, and you will be thrilled to note that they do this when you are back from a long trip or when they have missed you a lot.

7- Guinea pig Proper Diet

You need to feed Vitamin-C rich food to your guinea pigs. They need Vitamin C intake every day for their overall growth and development. Most of the guinea pig supplements found in the pet store are fortified with Vitamin C to help the pets get their nutritional dose properly. Timothy hay is a great option to feed your pets, as these small animals love the roughness of the hay. Ensure that you don’t feed them sugars and other treats because they can easily cause gastrointestinal problems in guinea pigs.

6- Very communicative – verbally and non-verbally

Guinea pigs are pets that demand a lot of time and attention from you. When they are cared for properly, they can live up to 8 years. This means they need a long-term commitment from you. They are very social animals, and they love to chat with you through different sounds and gestures. One of their favorite sounds is weeking . They make strange sounds and very chatty animals. More often than not, they make weeking sounds when they are hungry.

Sometimes, you might notice your guinea pig startled. During those times, the pet stands motionless. This freezing position indicates that the pet is scared about a potential danger that it has noticed. They also sniff a lot, as they are very curious about their surroundings and the people who enter its area.

5- They are very social

Guinea pigs that aren’t domesticated always live in herds. You can find at least 5 guinea pigs in a group. They love to play and communicate with each other in different sounds and non-verbal gestures. So, when you are thinking of getting one of these as a pet, you should always think of buying more than one. They grow and develop well when they have company.

4- They are coprophagic

Are you wondering what coprophagic means? It means they own excreta! As weird as it sounds, guinea pigs have the habit of eating their own poop in a bid to utilize the nutrients in their foods, to the maximum extent possible! If you see your pet eating its poop, don’t feel embarrassed or worried. It is a very natural process, and the digestive system of the guinea pig is well-equipped to handle this.

3- Continuous growth of teeth

Guinea pigs witness continuous teeth growth all through their lifetime. Therefore, they need to be properly cared for. You have to ensure that you have enough chew toys spread out all over the cage of these pets so that they have something safe to munch on to, whenever they feel the need to bite. When they don’t give proper exercise to their teeth, they feel acute pain when the teeth grow through the cheek muscles.

2- They bite rarely

Though guinea pigs are very friendly and warm animals, they may bite you occasionally when they are disturbed. When you stroke or pet them too much, it may cause extreme discomfort for them, especially, when they already have mites or other skin ailments. Sometimes, they may also bite you when they are scared or threatened.

1- Regular health checks are a must

Though they love your attention, guinea pigs don’t want you to know when they are sick or uncomfortable. So, they hide their ailment from you. So, it becomes very important for you to take them for regular health checks to spot issues and diseases if any.


10 Mind-Boggling Facts About Canada

If you’ve ever had to chisel your car out of a block of ice on your way to work or wear a thermal nose-warmer, you know Canada can get pretty cold in the winter. The average low for the month of January in Ottawa, Ont. is -14.4 C (6.1 F). That’s pretty cold. However, a temperature recorded in 1947 in Snag, Yukon makes the rest of Canada’s winter weather seem like a beach vacation. A temperature of -63 C (-81.4 F) was recorded in the small village of Snag on Feb. 3, 1947. That’s roughly the same temperature as the surface of Mars.

Three Million Lakes
Canada has a lot of great things in abundance, like hockey players, parkas and Tim Hortons franchises. But did you know we also have more lake area than every other country in the world? It’s true. The Great White North has 563 lakes larger than 100 square kilometres. The Great Lakes alone contain about 18 per cent of the world’s fresh lake water. That’s a lot of water. Makes you wonder if all of our country’s allies are actually just thirsty.

Bigger Than the European Union
Ever had someone ask you if you know Joan from Vancouver or Paul from Toronto when you told them you were from St. John’s? The vastness of our great country seems to be a little known secret to outsiders. Here are some facts to put Canada’s size in perspective: It’s bigger than the entire European Union (33 times bigger than Italy and 15 times bigger than France), more than 30 per cent larger than Australia, five times as big as Mexico, three times as big as India and about the same size as 81,975 Walt Disney Worlds put together. So, in other words, no, you don’t know Joan or Paul.

Northernmost Settlement
At the northern tip of Ellesmere Island, just 817 kilometres from the North Pole, you’ll find the northernmost permanently inhabited place in the world: Alert, Nunavut. It might not have malls or movie theatres but Alert is the temporary home to military and scientific personnel working in the area. The temporary home part will make sense once you see how cold this place gets: the warmest month, July, has a balmy average temperature of 3.4 C (38.1 F). By January, the coldest month, the mean temperature has plunged to -32.19 C (-26 F). No wonder they named it Alert.

The Longest Coastline
If you walked and walked and never stopped — not to eat, not to rest your feet, not to get some sleep— it would take you four and a half years to walk the length of Canada’s coastline. While our country might not conjure up images of blue waters and white sandy beaches, Canada has the world’s longest coastline, bordered on three sides by three different oceans: the Atlantic, Arctic and Pacific. To put that in perspective, Canada has 202,080 of the world’s total 356,000 kilometres of oceanfront property. The only other country that even comes close is Indonesia, which has 54,716 km of coastline.

10% of the World’s Forests
Sure, everyone knows we have a lot of trees but did you know that Canada actually has 30 per cent of the world’s boreal forest and 10 per cent of the world’s total forest cover? An incredible 396.9 million hectares of forest and other wooded land can be found across the country — about 68 per cent of Canada’s forests are coniferous. The best part of all? Most of Canada’s forest land is publicly owned.

The Only Walled City in North America
Quebec City has a special feature that makes it unique in Canada (and the U.S., for that matter): it has walls. No, really, Quebec City is the only city north of Mexico that still has fortified walls — known as the Fortifications of Quebec. First the French and later the English built up Quebec City’s fortifications between the 17th and the 19th centuries. Quebec’s entire historic district, including the ramparts, has since been declared a World Heritage Site by UNESCO.

The Most Bitumen
It’s thick, it’s sticky and Canada has an estimated 176.8 billion recoverable barrels of it. That’s right, crude bitumen — a semi-solid source of petroleum — is available in abundance in Canada’s oil sands. There’s an estimated 249.67 billion accessible barrels of the black stuff in the world and Canada has about 70.8 per cent of it — four times more than Kazakhstan and six times more than Russia.

National Parks Bigger Than Countries
Canada is so big that even our parks are bigger than countries. Just look at Nahanni National Park Reserve in the Northwest Territories: not only is it a sight to behold with massive waterfalls, it’s also an incredible 30,050 square kilometres — bigger than Albania and Israel. Wood Buffalo National Park in Alberta and the Northwest Territories is even bigger at 44,807 square kilometres, which makes it bigger than Denmark and Switzerland.

North America’s Strongest Current
Get out your lifejacket and be ready for the swim of your life if you ever visit Seymour Narrows in British Columbia. The stretch of the Discovery Passage has some of the strongest tidal currents ever measured with flood speeds of 17 km/h and ebb speeds of 18 km/h.